"QUI SOMMES-JE?" : vers le propos

Publié le par Ludor Citrik

Le cirque, comme le dit Jean Clair, est un retour aux sources, où règne le silence d’un monde où l’homme ne parlait pas. Le cri, le babil, la gesticulation, la mimique, la pantomime et la grimace rapprochent le cirque du monde des animaux et des nouveau-nés. L’envie d’explorer l’ontogenèse avec le clown a mûri, comme le désir de lui faire visiter les grandes étapes de notre développement, le zoo de notre humanité bruyante.
Le fantasme de ce spectacle est de retourner à l’aube de l’être. Ce projet est sous-titré archéologie du devenir. Il est une réflexion sur la constitution d’une personnalité. Comment d’un potentiel (l’enfance), l’être s’individualise, se spécialise, se conforme-t-il ? Comment la biologie du développement se frotte-t-elle au culturel ? Qu’est-ce que l’éducation (du latin ex-ducere : conduire en dehors de) ? De quels penchants l’éducation veut-elle nous préserver ? Comment la grille des valeurs sociales et morales va-t-elle contraindre le corps instinctif et pulsionnel ? Sans idée préconçue, le protagoniste de Qui sommes-je ? partira à la recherche de son humanité. Le public assistera à l’éducation spectaculaire d’un clown, à son apprentissage du convenable, à son arraisonnement. Le néocortex est-il à même d’opprimer le corps et ses humeurs ? Le normatif prendra-t-il le pas sur la force de jubilation incarnée par le paillasse ?

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article