Le lundi qui n’est pas pascal (résidence à l'Entre-sort de Furies, Châlons-en-Champagne).

Publié le par Ludor Citrik

IMG 0078IMG_0091.jpg

 

 

Essai dans une pataugeoire de liquide amniotique.

  J’ai rompu la poche des eaux et j’ai éclaté mon cordon ombilical pour tomber dans les restes de l’expulsion sous x. Plus le liquide se répandait, plus mon territoire augmentait avec lui. Rester dans son jus, se créer une flaque de vie tel était mon nouveau destin. Aiguillonné par la curiosité, j’ai compris que je pouvais orienter les eaux et j’ai pu ainsi créer un chemin sur environ 3 mètres pour aller-voir-toucher-goûter un objet intrigant.

Mais en m’approchant, un livre est tombé. Pris de panique, j’ai essayé de fermer le chemin. A nouveau dans ma flaque circulaire, je tournais en rond  parcouru par les toc

de l’enfermement tel l’animal en cage. L’ontogénie essaye de monter dans l’arbre phylogénétique. Les animaux tels l’oiseau, le batracien, le mammifère à 4 pattes et le singe visitent tour à tour cet improbable bébé poilu en couche que j’essaye d’incarner.

A force de mariner, j’ai commencé à avoir des reviviscences ou plutôt des viviscences comme des souvenirs d’un être que je n’ai pas été. Mon corps fût traversé par des attitudes, des gestes d’autres eux-mêmes. Brûler les étapes des laborieux schèmes de développement par un effet de possession, voilà peut-être une grande porte pour ne pas se cantonner au bébé.

PS : j’ai fait mon premier pipi dans ma couche : chaleur salvatrice et agréable dans cette froide flaque.

Ludor Citrik

photos : Ludor et Côme

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article